S.V.P. entrez votre date de naissance afin de confirmer que vous avez au moins 21 ans.

Please enter your birthdate to confirm that you are 21 years old or older.

Jour / Day
Mois / Month
Année / YEAR
Date incorrecte / Invalid entry
Esteban Lopez @ Unsplash

THCP et CBDP : les nouveaux cannabinoïdes

On sait qu’il existe plus de 150 substances actives dans le cannabis, molécules qu’on désigne sous le terme générique de «cannabinoïdes». Des chercheurs viennent justement d’en identifier deux nouveaux, dont un qui pourrait jouer un rôle crucial dans le traitement de la douleur.

Le 30 décembre 2019, le milieu du cannabis médical a reçu un cadeau de Noël tardif en consultant la revue Nature

Juste au tournant de l’année, un groupe de chercheurs italiens publiait dans le magazine scientifique sa toute nouvelle découverte : deux cannabinoïdes jusqu’ici inconnus

Histoire de mettre les choses en contexte, vous pouvez aller lire notre article sur le système endocannabinoïde. 

En résumé, rappelons que ce système du corps humain comprend des récepteurs (CB1 et CB2) auxquels s’attachent les cannabinoïdes. Certains de ceux-ci sont produits par le corps humain (les endocannabinoïdes), d’autres proviennent de la consommation de cannabis (les phytocannabinoïdes, comme le CBD et le THC), et d’autres sont produits en laboratoire (le plus souvent des médicaments censés mimer les effets médicinaux du cannabis). 

En s’attachant aux récepteurs, les cannabinoïdes contribuent à l’homéostasie, servant d’amplificateur au système de communication qui existe entre les cellules du corps humain – même chose pour les cellules d’autres mammifères. Comme ces récepteurs sont présents à plusieurs endroits dans le corps, cela explique les nombreux effets provoqués sur le corps humain, soient-ils psychotropes ou simplement physiques. 

Pour mieux comprendre la différence entre les deux, lisez notre texte sur le THC et le CBD.

Une découverte très prometteuse

Dans l’article de la revue Nature, les chercheurs signataires rappellent le fonctionnement très détaillé des cannabinoïdes et ses propriétés thérapeutiques. 

Si on simplifie leur explication, disons que le THC et le CBD possèdent chacun cinq atomes de carbone dans leur composition. Pour qu’un cannabinoïde s’attache avec succès aux récepteurs CB1 et CB2, il doit en avoir au moins trois. 

Appelés THCP et CBDP, les nouveaux cannabinoïdes découverts par l’équipe italienne posséderaient sept atomes de carbone, ce qui, dans le cas du THCP, le rendrait encore plus puissant. 

Car, rappellent ces chercheurs, le THC s’est déjà avéré extrêmement efficace pour traiter de nombreuses maladies, citant la sclérose en plaques, certains troubles anxieux, l’autisme et une variété de maladies causant des douleurs chroniques.

Or, la chaîne de sept atomes de carbone permettrait d’envoyer un message au corps humain plus clair encore, et de provoquer comme réaction de celui-ci un effet soignant plus puissant qu’avec le THC.

Le THCP au cœur d’un mystère

Il y a un autre volet intéressant concernant cette découverte. 

Les scientifiques qui s’intéressent au cannabis s’interrogent depuis un moment sur ce qui provoque des effets parfois très différents d’un individu à l’autre lorsqu’ils consomment une même souche de cannabis.

Les terpènes, les flavonoïdes et l’effet d’entourage avec le CBD ont souvent été évoqués comme de possibles agents «fauteurs de trouble» dans la prédictibilité des effets encourus.

Or, il se pourrait fort bien que ces «nouveaux» cannabinoïdes soient aussi en cause. 

Car bien qu’ils soient présents en toutes petites quantités dans les souches de cannabis actuellement en vogue chez les cultivateurs, ils sont extrêmement puissants et pourraient avoir une influence plus importante chez certains individus.

Le début d’un temps nouveau

Pour le moment, les vertus du CBDP ne paraissent pas aussi prometteuses que celles du THCP. Mais comme le pouvoir thérapeutique de ce dernier semble considérable, il y a fort à parier que les cultivateurs spécialisés en cannabis médical voudront bientôt créer de nouvelles souches, par l’hybridation de variétés existantes, afin de mettre au jour des familles de cannabis aux propriétés médicinales plus pointues et prévisibles.



Contact

info@fuga.ca

2753, boulevard Talbot
Stoneham-et-Tewkesbury
(Québec)  G3C 1K2

Première récolte :
début 2021

J’aimerais être informé par courriel lorsque le produit sera disponible

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.