S.V.P. entrez votre date de naissance afin de confirmer que vous avez au moins 21 ans.

Please enter your birthdate to confirm that you are 21 years old or older.

Jour / Day
Mois / Month
Année / YEAR
Date incorrecte / Invalid entry
Enecta @ Unsplash

Comment se procurer du cannabis médical ?

Pour acheter du cannabis médical, il ne suffit pas de se présenter dans une SQDC et de faire ses emplettes à l’aveugle. 

De nombreux professionnels de la santé s’inquiètent d’ailleurs que des individus souffrant de problèmes de santé mentale s’automédicamentent en s’approvisionnant dans un commerce de cannabis récréatif, sans suivi médical ni recommandations appropriées.

Car, comme pour n’importe quelle médication, il existe des risques, des contre-indications et certains symptômes à surveiller qui peuvent indiquer que le dosage ou le produit lui-même ne sont pas appropriés.

Chez Fuga, nous souhaitons produire un cannabis qui fait du bien et contribuer au mieux-être des gens. Aussi, nous croyons que le suivi professionnel n’est pas négligeable.

Cela dit, pour la plupart des individus susceptibles d’y trouver une solution favorable à leur état de santé, il est désormais nettement plus facile qu’autrefois d’obtenir une ordonnance d’un médecin et d’ensuite se procurer du cannabis pour un motif thérapeutique. 

Vous croyez que le cannabis et ses produits dérivés constituent une solution de santé pour vous? Vous souhaitez savoir qui peut acheter du cannabis médical, comment obtenir une ordonnance et où faire vos achats.

Voici des réponses aux questions les plus souvent posées à ce sujet.

Pourquoi le Canada a-t-il légalisé le cannabis médical?

En 2000, un jugement de la Cour d’appel de l’Ontario en faveur de Terry Parker a mis en marche un mouvement qui allait prendre une ampleur alors inestimable. 

Parker est épileptique et souffre d’importantes crises que deux chirurgies au cerveau ne sont pas parvenues à atténuer. Les médicaments issus du monde pharmaceutique sont aussi inefficaces. Seule la consommation de cannabis l’aide à limiter les convulsions, comme en témoignent ses médecins. Or, ce produit est alors illégal au Canada et Terry Parker est arrêté en 1996 pour avoir cultivé son propre cannabis à des fins médicales.

Après un débat judiciaire fort médiatisé, la Cour d’appel tranche : priver Terry Parker du traitement le plus efficace pour sa maladie est inconstitutionnel. 

L’année suivante, soit en 2001, le gouvernement du Canada légifère et décrète l’adoption du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales.

Par la suite, et jusqu’à la légalisation complète en 2018 pour fins récréatives, l’engouement pour le cannabis médical ne cessera d’augmenter, et la législation devra s’adapter. 

Récemment, après des années d’hésitation, le Collège des médecins du Canada a statué que ses membres «peuvent dorénavant prescrire le cannabis à des fins médicales hors du cadre d’un projet de recherche». 

Aussi, la nouvelle Loi sur le cannabis, promulguée en 2018, élimine quelques irritants pour les patients qui consomment du cannabis à des fins thérapeutiques, dont les limites de quantités entreposées. 

Qui peut obtenir du cannabis médical?

Toute personne qui obtient d’un médecin ou d’un professionnel de la santé autorisé une ordonnance pour du cannabis à des fins thérapeutiques peut s’en procurer.

Où peut-on acheter du cannabis médical?

Une fois qu’ils ont obtenu la permission d’un professionnel de la santé, les patients doivent s’inscrire auprès d’un des nombreux fournisseurs figurant au registre des vendeurs autorisés par le gouvernement du Canada. Ils peuvent ensuite commander les quantités nécessaires auprès du fournisseur choisi. 

L’assurance médicaments rembourse-t-elle le cannabis?

La RAMQ, non, mais certaines assurances privées le font. Renseignez-vous auprès de votre assureur pour savoir si ce produit est couvert ou non, et si oui, comment procéder pour être remboursé. 

Quelle sorte de cannabis dois-je acheter?

Cela dépend beaucoup des symptômes que vous souhaitez traiter, mais aussi de votre réaction personnelle à un type de cannabis en particulier. 

Au-delà des principales souches que sont le sativa et l’indica, les variétés de cannabis se comptent par centaines puisqu’on procède à de l’hybridation depuis bien avant la légalisation, et que la recherche progresse rapidement afin de mieux saisir comment les différentes molécules interagissent entre elles. Qu’il s’agisse des cannabinoïdes ou des terpènes. 

Ai-je accès à différentes gammes de produits?

Bien sûr. Les bons fournisseurs accrédités sont en mesure de vous conseiller afin que vous choisissiez le produit qui convient le mieux aux symptômes à traiter. Certains provoquent de la somnolence, d’autres pas. Comme pour les molécules des médicaments distribués en pharmacie, il existe des effets secondaires, et parfois aussi des réactions contraires à ce que vous espériez obtenir. Il faudra alors choisir une autre variété avec un conseiller de votre fournisseur agréé. 

Dois-je nécessairement le fumer?

Non. Il existe des extraits de cannabis sous forme d’huile. Vous pouvez aussi inhaler le cannabis à l’aide d’un vaporisateur qui le transforme en vapeur, beaucoup moins nocive pour les poumons. 

Quelle quantité de cannabis médical puis-je avoir en ma possession?

À la maison : autant que vous le souhaitez. En votre possession : 150 grammes (en plus des 30 grammes autorisés à des fins non médicales).

Puis-je cultiver mon propre cannabis médical?

Oui. Vous devez cependant obtenir une autorisation de Santé Canada pour le faire. Vous pouvez aussi demander à un tiers de le cultiver pour vous, mais cette personne devra elle aussi obtenir une licence du gouvernement canadien.


Contact

info@fuga.ca

2753, boulevard Talbot
Stoneham-et-Tewkesbury
(Québec)  G3C 1K2

Première récolte :
début 2021

J’aimerais être informé par courriel lorsque le produit sera disponible

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.